Réseaux sociaux et proximité : replacer le(s) territoire(s) au cœur des dynamiques économiques d’innovation

Réseaux sociaux et proximité : replacer le(s) territoire(s) au cœur des dynamiques économiques d’innovation

<Retour aux résultats
Publié le :
Occitanie

Après des études à Sciences Po, Pascal David se passionne pour les technologies de l’information, leur impact sur les territoires, l’économie et la société. De 1996 à 2005, il participe à la mise en œuvre de la stratégie numérique de la Région Poitou-Charentes. Ses objectifs sont de garantir un accès pour tous aux infrastructures numériques, de soutenir le développement de services innovants, de structurer et animer la filière numérique. En 2002, il conçoit et pilote le premier programme « territoires numériques » en France.
De retour à Toulouse en 2006, il s’implique dans divers projets entrepreneuriaux. Dix ans plus tard, il initie le projet Manavao (« renouveau » en langue Malgache) présenté pour la première fois lors du salon Coventis 2018. Trois associés aux profils complémentaires, affichant de solides expériences professionnelles, s’y impliquent avec lui.

Manavao.com est un projet porté par la SAS Smart Economy Solutions (Solutions pour une Economie Intelligente). Basée à Castelnaudary (à 50 km de Toulouse), cette start-up a pour ambition d’apporter des solutions innovantes permettant de lutter contre la fracture territoriale. Elle cherche à développer les relations économiques de proximité en accompagnant la transformation digitale des acteurs économiques. Elle entend concourir au développement durable dans toutes ses dimensions (économique, sociale, environnementale). Elle est soutenue par Créaude, incubateur et pépinière du département de l’Aude. Le capital social de l’entreprise est de 30 000 euros, l’investissement financier du projet est de 100 000 euros.

Comment avez-vous eu l’idée de Manavao ?

Chaque jour, nous utilisons des plateformes globales même lorsque nous recherchons des solutions locales. On finit par mieux connaître ses connexions LinkedIn que ses voisins d’affaires. Et quand nous les rencontrons, nous sommes parfois surpris qu’ils existent !
Dans une économie globalisée, reposant sur l’innovation permanente, mais marquée par d’importantes fractures (sociales, territoriales, écologiques), tout dépend de notre capacité à mettre en place des solidarités actives, à gagner en compétitivité grâce au partage des idées et des compétences. A trouver des solutions intelligentes profitant à tous les territoires, pas seulement aux métropoles. Aussi, lorsque nous avons découvert les réseaux sociaux de quartier (ensembl’, smiile), l’idée de manavao.com est née.

Quelle place occupe la dimension territoriale dans ce type de projet ?

La mondialisation, la révolution numérique, l’explosion des mobilités ont bouleversé notre rapport à l’espace géographique. Néanmoins, nous restons fortement attachés à nos racines, de nombreux acteurs économiques savent que leur histoire est indissociable du territoire qui a vu naître et grandir leur entreprise. Notre région Occitanie est riche de cette histoire.
Dans l’économie de la connaissance, le partage, la collaboration et la coopération sont les facteurs clés de l’innovation. La proximité devient un atout et les territoires sont les espaces clés pour les organiser et les encourager.

En quoi votre outil Manavao peut-il se distinguer dans un environnement numérique foisonnant ?

La question centrale aujourd’hui, c’est la concentration numérique. Dans les années 1990, les gens pensaient qu’Internet était le royaume de la liberté, de la pluralité des offres. Aujourd’hui, quelques sites captent 90 % de l’audience sur Internet, on essaie de répondre à des besoins de proximité à travers une offre globale. Vous recherchez, par exemple, un expert digital à Pézenas, vous avez de fortes chances de choisir Google, ou LinkedIn.

De notre côté, nous mettons la technologie au service de la construction d’une économie territorialement responsable, collaborative et solidaire. Nous replaçons les territoires au cœur des usages professionnels d’Internet et nous transformons la manière dont les acteurs économiques interagissent avec leur territoire.
Organisé autour de voisinages d’affaires locaux, Manavao permet d’entrer en relation avec son environnement économique proche, pour trouver des clients, des fournisseurs, des partenaires, des solutions à ses problèmes.

A quel stade se trouve le projet ?

Grâce au soutien financier de la Banque Publique d’Investissement (Bourse French Tech), nous avons achevé la V1.0, lancée le 1er décembre 2018. Désormais, nous concentrons nos efforts sur le développement des premiers voisinages d’affaires en incitant les utilisateurs à s’engager dans le réseau social. Nous travaillons aussi à la mise en place d’un écosystème de partenaires : ils nous soutiennent dans la promotion, l’utilisation du réseau social et peuvent enrichir la plateforme.

D’un point de vue très pratique, comment peut-on accéder à Manavao ?

Nous avons voulu un processus d’enregistrement très simple et rapide. Je saisis ma ville, je sélectionne les voisinages d’affaires qui m’intéressent (selon mon activité, ma fonction), puis j’accède à ma page utilisateur.
Dès lors, je peux compléter mon profil, enregistrer mon organisation, un lieu organisant des rencontres d’affaires, un réseau ou club d’entreprises. Puis agir dans un ou plusieurs voisinages d’affaires afin de présenter mon activité, proposer mes services, rechercher des partenaires, ou promouvoir un événement.

Concrètement, quels sont les services proposés ?

Les professionnels veulent trouver rapidement l’information qui les intéresse. Avec Manavao, ils peuvent chercher via un système de tags, nous avons travaillé sur la facilité d’accès.
Manavao propose, et c’est une première dans l’environnement des réseaux sociaux professionnels, un module cartographique dynamique et interactif. Ainsi, lorsque vous vous connectez au voisinage d’affaires de Carcassonne, vous pourrez identifier les entreprises qui travaillent dans le digital ou visualiser les espaces de co-working. Il ne reste plus qu’à entrer en relation avec eux. Et tout ceci est, bien sûr, gratuit.

Quels sont les enjeux de développement de ce type de réseau ?

L’originalité et l’intérêt d’un projet ne sont pas des gages de réussite sur Internet. Malheureusement, la concentration du trafic sur quelques plates-formes globales (pour la plupart américaines) ne facilite pas l’introduction sur le marché de nouveaux services. Les habitudes sont, aujourd’hui, durablement installées. Il nous faut provoquer un déclic, notre objectif est donc de construire les premières communautés d’utilisateurs, pour créer un bouche-à-oreille positif. Pour réussir, nous aurons besoin du soutien et de l’engagement de toutes les forces économiques de la région.

Enfin, en tant qu’exposant qu’est-ce que vous apporte le Salon Coventis ?

Nous avons rencontré de nombreux acteurs de l’économie sociale et solidaire. Les échanges furent très riches, l’espace BtoB étant, à cet égard, particulièrement adapté. Plusieurs retours positifs nous ont confortés et encouragés dans notre démarche. Maintenant, nous espérons que les acteurs de l’ESS seront les premiers utilisateurs et ambassadeurs de manavao.com car cette plateforme répond à leurs besoins.

Coventis

Une marque de :

Région Occitanie CRESS Occitanie

Avec le soutien de :

Banque Populaire Occitane A Crédit Agricole Toulouse Crédit Coopératif Harmonie Mutuelle MGEN Mutuelle du Rempart Mutualité Francaise Occitanie Mutuelle Ociane Matmut Toulouse Métropole Logo Préfecture